Audrey Coutens, lauréate d’une bourse ERC Starting Grant et nouvelle astronome-adjointe à l’IRAP

Prix et distinctions Terre et Univers
Audrey Coutens
© Sébastien Chastanet – OMP

Audrey Coutens est astronome-adjointe à l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP/OMP – CNRS/CNES/UT3 Paul Sabatier) depuis le 1er janvier 2021 et lauréate d’une bourse ERC Starting Grant pour son projet Chemtrip.

Après une licence en physique fondamentale suivie d’un Master en astrophysique à l'université Toulouse III - Paul Sabatier, Audrey Coutens a obtenu sa thèse à l’IRAP pour laquelle elle a analysé et modélisé des données de l’eau obtenues avec l’Observatoire Spatial Herschel afin de mieux comprendre l’origine de l’eau dans les régions de formation stellaire et d’apporter des éléments de compréhension sur l’origine de l’eau sur Terre.
Audrey Coutens part ensuite en postdoctorat à l’Institut Niels Bohr de Copenhague, puis à University College London avant de rentrer en France en 2017 pour un postdoctorat au Laboratoire d’astrophysique de Bordeaux (LAB - CNRS, Université de Bordeaux). Elle obtient un financement ANR pour mener ses propres recherches dans les domaines de la formation stellaire et de l’astrochimie autour de deux grandes questions : la formation de notre système solaire et les origines de la vie. L'astrochimiste cherche à déterminer quelle était la composition chimique du milieu dans lequel baignait le Soleil au moment de sa formation. Pour cela, elle observe des étoiles en formation, appelées proto-étoiles de type solaire, particulièrement jeunes, dites de Classe 0. Elle s’intéresse particulièrement aux molécules essentielles à la vie comme l’eau et les molécules organiques complexes interstellaires (plus de 5 atomes) et cherche les transitions de ces molécules dans les spectres de proto-étoiles. 

Avec son projet ERC Chemtrip - The chemical trail in protostars: From the deeply embedded phase to the planet forming diskqui débutera en septembre, Audrey Coutens cherche à caractériser l’évolution de la chimie pendant le processus de formation stellaire en étudiant des proto-étoiles à des stades un peu plus évolués de Classe I. Ceci a pour but de faire le lien entre les premières étapes de la formation stellaire et le moment où les planètes se forment. Et ainsi de déterminer quelles molécules ont pu être incorporées aux planètes ainsi qu’aux autres objets de notre système solaire, comme les comètes et astéroïdes, et potentiellement participer à l’apparition de la vie sur Terre. 

Audrey Coutens a rejoint l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP/OMP) au 1er janvier 2021 en tant qu'astronome-adjointe de l'Université Toulouse III - Paul Sabatier.

Contact

Audrey Coutens
Astronome-adjointe UT3 - Paul Sabatier à l'institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP/OMP - CNRS, CNES, Université Toulouse III - Paul Sabatier)