La vie des glaciers exposée à la gare de Toulouse Matabiau

Communiqué de presse Événement Terre et Univers

Découvrez la première exposition associant photographie & sciences dans les couloirs de la gare de Toulouse Matabiau. En partenariat avec SNCF Gares & Connexions, la Résidence 1+2 et le CNRS, l’exposition « ASTER, mauvaises nouvelles sur le front des glaciers » est le fruit d’une rencontre entre Grégoire Eloy, photographe de renom, et Étienne Berthier, glaciologue et directeur de recherche CNRS au Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales1 . Les images des glaciers terrestres habilleront les murs de la gare de Toulouse jusqu’au 16 décembre.

LEGOS
Affiche de l’exposition « ASTER, mauvaises nouvelles sur le front des glaciers »

© Résidence 1+2

Issue des échanges entre photographes et scientifiques durant l’édition 2021 de la Résidence 1+2, cette exposition met en lumière les enjeux contemporains des recherches menées dans les laboratoires du CNRS. L’inexorable fonte des glaciers, ici illustrée par une sélection d’images satellitaires revisitées, fait l’objet d’une attention constante de la communauté internationale des glaciologues, dont fait partie Étienne Berthier. Ces études aux multiples échelles ont suscité l’intérêt de Grégoire Eloy, photographe documentaire depuis près de 20 ans, qui a décidé d’y consacrer sa résidence toulousaine en 2021.

« La fonte des glaciers est inéluctable, c’est un fait. Dans les Pyrénées, plus encore qu’ailleurs, rien ne pourra freiner ni inverser la tendance. Les glaciers vont disparaître. Ce qui l’est moins, perdu, c’est le pouvoir de fascination que les glaciers exercent sur nous. Face à eux, on ressent un sentiment étrange, un mélange d’effroi, d’émerveillement et de familiarité. Ils semblent nous dire quelque chose de nous, de nos origines, comme un miroir déformant. Les glaciologues accompagnent leur déclin jusqu’au moment où ils finiront par retirer les balises, les instruments, et se tourneront vers d’autres massifs, plus élevés, plus protégés probablement. […] J’ai voulu rendre hommage au glacier bientôt disparu en adoptant la démarche du glaciologue. » - Grégoire Eloy

Les équipes de SNCF Gares & Connexions ont travaillé en étroite collaboration avec les équipes de la Résidence 1+2 et du CNRS pour créer une scénographie sur-mesure pour le souterrain de la gare de Toulouse Matabiau.

 

LEGOS
Exemple de l’un des panneaux de l’exposition « ASTER, mauvaises nouvelles sur le front des glaciers »

© SNCF Gares & Connexions, Résidence 1+2, CNRS

 

Informations pratiques :

  • Gare de Toulouse Matabiau (couloir entre le parvis et l’entrée du métro ligne A)
  • Exposition gratuite et en accès-libre jusqu’au 16 décembre 2022
  • 1LEGOS/OMP – CNRS, CNES, IRD, UT3

Contact

Simon Leveque
Chargé de communication CNRS Occitanie Ouest - Relations presse