Projets financés par les Fonds Européens

Différents projets sont soutenus par le fonds européen de développement région (FEDER).

Les projets du Programme Opérationnel Midi-Pyrénées et Garonne

La Commission européenne a officiellement adopté, le 2 décembre 2014, le Programme Opérationnel FEDER-FSE Midi-Pyrénées Garonne 2014-2020, dont la Région est nouvelle autorité de gestion. Il s’agit du 17ème programme adopté au niveau européen, parmi plus de 300 programmes de niveau national, régional ou interrégional, et de la 2ème dotation de FEDER de France. Ce programme constitue, avec le prochain Contrat de Plan Etat-Région 2015-2020, le principal outil au service du développement régional de Midi-Pyrénées à l’horizon 2020, et marque l’aboutissement d’un processus consultatif de grande ampleur initié dès 2012 avec l’ensemble du partenariat régional.

Les projets 2020

  • ECONECT 

Laboratoire Ecologie fonctionnelle et environnement – Centre de recherches sur la cognition animale (CRCA) – Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes (LAAS-CNRS) – Station d'écologie théorique et expérimentale (SETE) – Géographie de l'environnement (GEODE) – Institut de recherche en informatique de Toulouse (IRIT) – ADICT – BEEGUARD – SELECT DESIGN
Pour mieux comprendre par quels mécanismes les activités humaines contribuent à la dégradation des écosystèmes, il est nécessaire de pouvoir quantifier les différents types de pollutions environnementales et les réponses des organismes face à ces stress de manière fine et intégrative. Le projet ECONECT propose de développer des systèmes sentinelles de l'environnement autonomes, connectés et évolutifs pour mesurer les réponses d'organismes bio-indicateurs (algues d'eau douce, abeilles domestiques et mésanges) face aux contaminations chimiques, à la dégradation des habitats et au réchauffement climatique.
Site web 
Contact

Les projets 2019

  • FERTILE 

Laboratoire des interactions moléculaires et réactivité chimique et photochimique (IMRCP) – MIAT - AGRONUTRITION
Le projet FERTILE concerne la conception et la formulation de produits biostimulants et de nutrition des plantes pour l'agriculture applicables par voie foliaire. L'aspect innovant des formulations étudiées provient de l'utilisation à des concentrations importantes, de sources de carbone et d'azote organique biosourcées en remplacement de l'urée, les ions nitrates et ammonium communément utilisés. Cependant, l'ajout de ces matières organiques bio-sourcées n'est aujourd'hui pas compatible avec l'utilisation de suspensions minérales concentrées requises pour ce type d'application. L'objectif de ce projet sera donc dans un premier temps d'identifier les différents paramètres chimiques et physico-chimiques clés intervenants dans la stabilité de ces formulations concentrées en relation étroite avec leur efficacité agronomique (i.e. assimilation des nutriments minéraux et organiques par les plantes). Ces observations serviront de base pour modéliser le comportement de ces formulations et ainsi optimiser leur composition.
Contact : Jean-Daniel Marty, chercheur aux IMRCP

  • LAMMI 

Laboratoire anthropologie moléculaire et imagerie de synthèse (AMIS) – Elvesys
La plateforme « LA Maison de la MItochondrie (LAMMI)» : pour étudier le métabolisme, la génétique ou l’épigénétique mitochondriaux. LAMMI mettra en service plusieurs outils de « nouvelle génération » pour analyser en haut débit la fonction mitochondriale dans diverses thématiques telles que la neurologie, la toxicologie, l’oncologie ou la cardiologie. Le laboratoire AMIS va s’associer avec Elvesys, une entreprise leader en microfluidique, pour développer, au sein de LAMMI, des prototypes de « mitochondries ou cellules sur puce ».
Site web
Contact

  • NURISENS 

Institut de recherche en informatique de Toulouse (IRIT) – I2MC – INNOPSYS - KELEO SOLUTIONS – FLUTILLIANT
Dans le cadre des évolutions actuelles de nos sociétés « occidentalisées », les individus sont de plus en plus sensibles à leur alimentation. De plus, le patient devient de plus en plus acteur de sa santé et acquiert une autonomie dans la gestion de son « capital » santé. La dimension nutritionnelle est une composante forte ressentie par la tranche d'âge 40-60 ans dans une démarche de vieillir en bonne santé (healthly aging). Dans le domaine sportif, les besoins soulevés dans la nutrition pour la prévention en santé et du vieillissement en bonne santé font écho à ceux de la nutrition au service de l'activité sportive. Il existe donc un réel besoin de dispositif, éventuellement connectés, de mesures métaboliques permettant d'objectiver la nutrition et d'en faciliter le suivi. Le projet NURISENS a pour objectif de mettre au point un autotest connecté permettant le suivi de la nutrition dans un cadre de prévention en santé et dans celui de la pratique sportive. Pour cela, il sera composé de consommable, d'un dispositif de lecture, d'une application mobile et d'une plateforme web.
Contact 
: André Péninou, chercheur à l'IRIT

  • PUR-TECH 

Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes (LAAS-CNRS) - Centre de recherches en cancérologie de Toulouse (CRCT) - PICOMETRICS
Le projet PUR-TECH vise à mettre au point une technologie de purification des acides nucléiques à partir de fluides biologiques tels que le sang ou la salive. Dans le but de minimiser les erreurs de diagnostic de type faux-positif sur biopsies liquides, l'objectif est de purifier des volumes de fluides biologiques importants de 2 à 5 mL en des temps courts de 2 à 10 minutes. Grâce à un rendement de purification supérieur à 80%, ils pourront isoler des événements de mutations rares témoignant par exemple de l'apparition d'une maladie résiduelle.
Contact :
 Aurélien Bancaud, chercheur au LAAS-CNRS

Les projets 2018

  • Biofilm 

Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS) - Antabio
La plateforme TRI-IPBS souhaite monter en compétence en imagerie au niveau de la cellule et bactérie unique avec l’acquisition d’un microscope à haute résolution, offrant un soutien fort à la société Antabio pour accélérer son programme de R&D dans l’étude du biofilm bactérien.
Contact : Antonio Peixoto

  • GEOCOMPOSTELLE 

Laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires (LISST) / Makina Corpus / Autonomens / ACIR Compostelle
S’appuyant sur des itinéraires incontournables, traversant la Région Occitanie, inscrits au patrimoine mondial (bien culturel 868), que sont les “Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France”, nous proposons de développer une application innovante permettant de gérer : en priorité, l’ensemble des composantes du bien culturel inscrit sur la Liste du patrimoine mondial (bien en série comprenant 78 composantes réparties sur 10 régions avec une forte présence en Occitanie) ; et d’étendre ensuite cet outil à l’ensemble du réseau des itinéraires jacquaires en France.
Contact : Sébastien Rayssac, enseignant-chercheur au LISST

  • FLOWSKIN

Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes (LAAS-CNRS) / GENOSKIN
Le projet Flowskin combine l’expertise de la société Genoskin dans le développement de modèles de tissus ex-vivo et les activités de recherche de pointe du LAAS-CNRS en microfluidique afin de développer de nouveaux modèles de peau vascularisés pour la pharmacologie et la médecine.
Contact : Laurent Malaquin, chercheur CNRS au LAAS-CNRS

  • Imagerie Haut Débit

Agrobiosciences interactions et biodiversité (FRAIB) / AGRONUTRITION
Il s’agit de la mise en place d’un plateforme de recherche via l’acquisition d’un équipement de criblage à haut et moyen débit d’organismes vivants (plantes, microorganismes, petits animaux) soumis à un grand nombre de conditions expérimentales différentes (molécules, formulations, stress biotiques et abiotiques).
Contact Alain Jauneau

  • MAYA33

Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes (LAAS-CNRS) / RF Innovation
Ce projet porte l’ambition de contribuer à la thématique AGRICULTURE connectée en développant un service de surveillance de la fragilité des ruches sur le long terme pour la prévention et la compréhension des maladies.
Contact
Jean-Yves Fourniols, chercheur au LAAS

Les projets 2017

  • IMALC 3D

Institut des Technologies avancées en sciences du vivant (ITAV) / Centre de recherche en cancérologie de Toulouse (CRCT) / IMACTIV 3D
Le projet vise à développer des outils d’imagerie quantitative pour l’évaluation de l’efficacité de traitement des lymphomes folliculaires par microscopie à feuille de lumière. Identifier un traitement, l’évaluer de la manière la plus objective possible requiert des méthodes capables d’extraire, quantifier et traiter les informations relatives à de nombreux marqueurs. Coupler la microscopie à feuille de lumière et des méthodes d’analyse d’image quantitative permet de répondre directement à ce besoin.
Ce projet est cofinancé par le FEDER et la Région Occitanie.
Pour en apprendre davantage, vous pouvez consulter le site de l’ITAV
Contact : Jacques Rouquette, responsable de la plateforme d’imagerie photonique à l’ITAV

  • MultiFab

Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS) / Centre interuniversitaire de recherche et d’ingénierie des matériaux (CIRIMAT) / Kloé / Nanomade / Essilor / Opt’alm / Thales Alenia Space / Mecaprotec / Mersen Boostec
Le projet MULTIFAB porté par le LAAS-CNRS et le CIRIMAT, déjà forts d’une solide culture du partenariat industriel, est donc de créer une plateforme multi-sites de fabrication additive multi-échelles et multimatériaux. Cette plateforme proposera des technologies de pointes dans ces domaines et sera suffisamment adaptative pour intéresser des secteurs industriels variés (aéronautique, bio-ingénierie, microfluidique, céramique, métallurgie, mécanique…)
Contacts : Laurent Malaquin et Philippe Tailhades chercheurs CNRS au LAAS

  • THERMIE

Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS) / Etienne Lacroix tous artifices / Autoliv
L’objectif dans le développement de la « Filière pour la conception et le développement de nouveaux nanomatériaux et nanostructures réactifs pour la fabrication d’initiateurs pyrotechniques sécurisés de nouvelles générations » est de mieux structurer l’organisation, les moyens, la visibilité et au final l’offre pour des collaborations avec de nouveaux partenaires de tous horizons en identifiant et valorisant les équipements, les procédés et les compétences disponibles pour cette filière.
Contacts : Hugues Granier ingénieur de recherche CNRS et Carole Rossi, chercheuse CNRS au LAAS-CNRS

Les projets 2016

  • ACCEPT’BIOGAZ

Centre d’étude et de recherche travail, organisation et pouvoir (CERTOP) / Acceptable Avenir
Le projet vise à favoriser le développement économique de la filière biogaz, qui est une énergie renouvelable pouvant contribuer à l’économie circulaire. L’enjeu est d’identifier les contraintes sociétales et de repérer les leviers susceptibles de faciliter le développement des projets de méthanisation via une application web.
Contact au CERTOP : Marie-Gabrielle Suraud, professeure à l’université Toulouse III-Paul Sabatier

  • METEOSWIFT

Centre national de recherches météorologiques (CNRM) / Institut de recherche en informatique de Toulouse (IRIT) / *SWIFT
Le projet s’inscrit dans le contexte actuel de la transition énergétique, qui diminue la part des énergies fossiles ou nucléaire et augmente celle des énergies renouvelables. La production d’énergie renouvelable étant intermittente (ici l’énergie éolienne), il est nécessaire de gérer cette intermittence pour garantir l’équilibre du réseau électrique. L’objectif du programme est le développement d’outils de prévision éolienne informant les gestionnaires du réseau de la production prévue le lendemain.
Site internet : http://www.meteoswift.fr/
Contact à l’IRIT : Marie-Pierre Gleizes, professeure à l’université Toulouse III-Paul Sabatier

  • METHeOR

Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales (CEMES) / Mapache SAS
Afin d’anticiper certaines problématiques sociétales liées à l’évolution du paysage énergétique, aux enjeux de la future ville intelligente ou à la supervision des infrastructures de transport et de production, le projet vise à développer des outils de contrôle associés qui permettront, au sein de futurs réseaux de supervision, de détecter des incidents ou anomalies de fonctionnement.

  • One Stock Performance

Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS) / DEVATICS
L’objectif du projet est de développer un outil technologique marketing performant qui permettra aux e commerçants, disposant d’un réseau de points de vente, une unification des stocks dédiés au web et des stocks présents en boutique. L’outil prendra ainsi des décisions optimales en termes d’inclusion dans le stock virtuel d’articles présents en boutiques.

  • SAFEBUS

Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS) / Easymile
L’objectif du projet Easynov SafeBus est de tirer parti des nombreuses expériences des équipes RAP et GEPETTO du LAAS-CNRS sur la détection et l’évitement des Obstacles depuis des capteurs embarqués sur une plateforme mobile de type voiture, afin d’améliorer le comportement du véhicule EZ10.
Contact : Michel Devy, chercheur CNRS au LAAS-CNRS

  • Serious GaRS (Serious Games for Rehabilitation in Seniors)

Centre de recherches sur la cognition animale (CRCA-CBI) / Medicapteur
Le projet vise à améliorer la vie des personnes âgées en favorisant le maintien de leur mobilité via l’élaboration de « jeux sérieux – serious games ». Ces jeux doivent être une aide pour bien vieillir, c’est-à-dire se maintenir dans un bon état physique et psychologique. Des perspectives d’application pourraient être à terme envisagées sur des patients diabétiques ou victimes d’accidents.

Les projets 2015

  • CARANUC (CApteur de RAdiation NUCléaire passif à transduction électromagnétique)

Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS) /  Centre interuniversitaire de recherche et d’ingénierie des matériaux (CIRIMAT) / TRAD / RF-MICROTECH / EDF
Le projet porte sur un capteur de radiation nucléaire pour le suivi des doses reçues par l’instrumentation présente dans le bâtiment du réacteur, ceci afin d’estimer la dégradation potentielle des performances de cette instrumentation. Avec des capteurs classiques, ces doses ne sont accessibles que tous les 18 mois environ lorsque le réacteur est mis à l’arrêt, ce qui ne permet pas de connaitre en temps réel la fiabilité des mesures réalisées avec l’instrumentation présente dans le bâtiment. L’objectif du projet est développer un capteur passif plus efficace pour une application industrielle avec une grande entreprise.

  • Développement d’une solution logicielle de gestion des objets connectés

Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS) / SRC SOLUTION SARL
Le projet vise à la conception du logiciel Pilot Object de supervision unifiée des objets connectés dont les fonctionnalités principales seront l’inventaire des objets connectés, le monitoring en temps réel, les alertes et la mise à disposition des données des objets.

  • FLEKSY (FLEible K band Synthesizer)

Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS) / OSAT / ARTEC AEROSPACE
Le projet vise à réaliser un synthétiseur de fréquence de très large bande pour, notamment, le secteur des télécommunications. Ainsi, le projet mettra en œuvre un synthétiseur de fréquence dans les bandes 2GHz – 40 GHz, y intégrer un COEO (Coupled Opto-Electronic Oscillator) pour améliorer la pureté spectrale et enfin tester mécaniquement la robustesse par l’intermédiaire de nombreux tests.

  • FRAGIL-IT (Système de suivi et d’accompagnement des personnes âgées fragiles à domicile)

CHU Toulouse / Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS) / ACTIA Automotive
Le projet vise un ensemble complet d’accompagnement répondant aux besoins de sécurisation et de bien-être exprimés par les personnes âgées fragiles. La solution est conçue avec l’appui médical pour les spécification, la validation et l’intégration dans la filière soin, avec l’aide d’un Living Lab pour l’analyse des usage et l’acceptabilité au domicile, et avec l’accompagnement d’une mutuelle pour guider les avancées au mieux des intérêts socio-économiques et du développement industriel pressenti.
Site web

  • MILES (Management of Intelligent Lighting Energy System)

Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS) / CARRE PRODUCTS
L’objectif du projet est de lever les verrous technologiques liés à l’énergie photovoltaïque pour créer un candélabre solaire connecté, autonome, résistant, capable de répondre aux multiples contraintes environnementales, d’assurer une indépendance énergétique et d’importantes économie en termes d’éclairage public.

  • MIRIAD (système de Mesure scientifique de flux de surface en milieu maritime embarqué sur drone)

Centre national de recherches météorologiques (CNRM)/ Laboratoire d'aérologie (LA) / MGC AVION JAUNE / BOREAL 
Dans le projet MIRIAD, il s’agit de développer un système innovant d’acquisition de mesures embarqué à bord d’un drone afin de répondre à la problématique des mesures de flux d’énergie et d’aérosols en comprenant mieux les phénomènes énergétiques de surface.

  • PRESTIGE (Portail Rural d’Excellence d’un Système Territorial d’Information Géographique Enrichi)

Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS) / SOGEFI / QUALISOL
Pour permettre une meilleure gestion du foncier des vergers, le projet a pour objectif d’établir une plateforme de données spatialisées qui recensera l’ensemble des données pertinentes à différentes échelles, de la parcelle à l’arbre pour l’aide à la décision.

  • REALISM (de la réalité augmentée sans marqueur à la réalité altérée pour l’aménagement d’intérieur)

Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS) / INNERSENSE
D’un point de vue technologique, le projet REALISM s’inscrit dans une problématique de réalité augmentée. La priorité est mise sur l’interaction entre l’environnement réel de l’utilisateur en situation (dans son salon…) et le monde virtuel projeté qui n’a pas d’existence physique mais doit en donner l’illusion.

  • TESTRAP (évolution Technique et Environnementale d’un Système de Traitement Physicochimique autonome des eaux domestiques)

Ecologie fonctionnelle et environnement / Laboratoire de génie chimique (LGC) / RAMONVILLE PRODUCTIQUE INDUSTRIE / MDBS DIFFUSION
TESTRAP est un projet qui vise à concevoir un système de désinfection des eaux ménagères et des eaux vannes installées en sortie de fosses septiques sans recourir à une épuration par le sol. Un procédé physico-chimique assurera la désinfection des eaux afin qu’elles puissent être réutilisées. L’innovation du projet réside dans l’utilisation d’une source de chlore pour désinfecter les eaux usées et la neutralisation du chlore résiduel avant la réutilisation de l’effluent ou son rejet dans le milieu naturel.

Programme Interreg POCTEFA

POCTEFA 2014-2020 est l’acronyme du Programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre. C’est un programme européen de coopération transfrontalière créé afin de promouvoir le développement durable des territoires frontaliers des trois pays. Le POCTEFA 2014-2020 constitue la 5ième génération de soutien financier communautaire destinée à renforcer l’intégration économique et sociale de cette zone frontalière. Le POCTEFA cofinance des projets de coopération transfrontalière conçus et gérés par des acteurs situés des deux côtés des Pyrénées et des zones littorales qui participent au Programme en préservant la croissance intelligente, durable et inclusive du territoire.

Les projets 2019

  • PLASTIC0PYR

Laboratoire Ecologie fonctionnelle et environnement/ CSIC, CENTRE D’ESTUDIS AVANÇATS DE BLANES, Agencia estatal consejo superior de investigaciones cientificas / Universitat de Barcelona / Universidad de Gerona / Université Clermont Auvergne
Le projet PLASTICØPYR vise à prévenir de façon durable l’accumulation des plastiques dans les écosystèmes de montagne afin de rendre compatible le tourisme et la préservation de ces écosystèmes. PLASTICØPYR répond au défi de rendre le tourisme compatible avec la conservation et l’amélioration des écosystèmes aquatiques de montagne.
Contact : Gael le Roux, chercheur au Laboratoire Ecologie fonctionnelle et environnement
Site web : https://plastic0pyr.wordpress.com/
 

  • OPCC ADAPYR

Station d’écologie théorique et expérimentale (SETE) / CSIC/ ihobe / Conservatoire botanique pyrénéen/Servei Meteorologic/Comunidad de trabajo de los pirineos CTP / Forespir / BRGM /Institut d’estudis andorrans / Ligue Française protection oiseaux/navarra de suelo y vivienda
Ce projet a pour objectif l’observation, capitalisation, transfert et appropriation de bonnes pratiques d’adaptation au changement climatique dans les Pyrénées dans un contexte de coopération transfrontalière. Le projet est porté par l’Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique, OPCC, qui a pour objectif de réaliser un suivi et de comprendre le phénomène du changement climatique dans les Pyrénées pour aider le territoire à s’adapter à ses impacts. Sa vision est d’être la plateforme de référence en matière de connaissance en adaptation au changement climatique dans les écosystèmes de montagne.
Contact : Fabien Aubret, chercheur CNRS à la SETE
Site web : https://www.opcc-ctp.org/fr
 

  • TRIPyr - Technologies Chimiques pour la Valorisation des Résidus Industriels dans les Pyrénées

Laboratoire hétérochimie fondamentale et appliquée (LHFA) - Centre National de la Recherche Scientifique/ Fundació Institut Català d’Investigació Química/ Maison Européenne des Procédés Innovants/ Asociación de la Industria Navarra/ Association Ecocène/ SAPOVAL
Ce projet porte sur la valorisation des déchets industriels présents de part et d’autre des Pyrénées liés à l’industrie agroalimentaire (déchets gras) et aux pesticides (lindane et dérivés). Le consortium comprend des laboratoires de recherche, des associations de pilotage industriel et de communication, ainsi qu’une entreprise. Conformément aux directives de la Commission Européenne en matière d’innovation, TRIPyr vise à développer des méthodologies de pointe basées sur la catalyse. Cette stratégie représente un outil de potentiel synthétique élevé compte tenu de sa sélectivité dans les processus de transformation des matières premières avec une économie d’atomes et d’énergie élevées. Le transfert industriel des procédés étudiés sera réalisé par des études à échelle pilote en discontinu et en flux continu pour la transformation catalytique desdits résidus en produits à valeur ajoutée. La complémentarité entre les partenaires, tant au niveau académique qu’au niveau du transfert industriel, permet la mise en oeuvre de processus optimisés à une échelle de TRL 5-6. De même, une stratégie de communication est prévue pour diffuser les objectifs et les résultats du projet.
Le succès escompté de ce projet repose sur la capitalisation des connaissances en catalyse par des laboratoires académiques et sur la vaste expérience du transfert à l’échelle pilote par des centres technologiques, ainsi que sur la participation directe d’une PME.
TRIPyr vise à stimuler une chimie et une économie circulaires profitant au tissu commercial de la région grâce à une meilleure gestion des ressources et à la création de nouvelles opportunités industrielles basées sur la recherche, le développement et l’innovation (R + D + i).
Contact : Montserrat Gomez, enseignant-chercheur au LHFA

 

  • PROTEOblood

Centre de physiopathologie de Toulouse Purpan (CPTP-CNRS) / Fundacion privada instituto de investigacion oncologica vall d’Hebron / Fundacio institut de recerca contra la leuceminia Josep Carreras / INSERM / Asociacion Centro de investigacion cooperative en biociencias – CIC/ANAXOMICS biotech S.L / IQS CETS Fundacio Privada

D’importants progrès ont récemment été réalisés dans le diagnostic et le traitement sélectif de certains cancers du sang. Cependant, la plupart de ces tumeurs malignes restent incurables. De nombreuses évidences suggèrent une relation entre des déséquilibres de l’homéostasie des protéines et le développement de certains sous-types de leucémie et de lymphomes. L’étude de ce phénomène nécessite des connaissances hautement spécialisées, et représente un défi important en matière d’économie et de connaissances que des institutions individuelles ne peuvent pas relever efficacement. PROTEOblood a pour objectif d’optimiser, de partager et d’exploiter un ensemble de technologies et de ressources de pointe grâce à la coordination de partenaires académiques et privés de différents territoires POCTEFA, pour l’étude de l’homéostasie protéique dans deux soustypes prévalents de leucémie et de lymphome. PROTEOblood générera des technologies et des outils innovants transférables au développement de médicaments personnalisés contre ces maladies. Nous établirons une collection de modèles d’études dérivés de patients (organoïdes et xénogreffes) capables de recréer le micro-environnement tumoral ex vivo. Des approches protéomiques d’avant-garde, associées à l’analyse de la biologie des systèmes et à la conception de petites molécules, permettront la caractérisation complète de protéinopathies et le développement de thérapies efficaces et sûres qui seront validées dans les collections d’organoïdes et de xénogreffes. PROTEOblood promouvra ainsi le développement technologique, la coopération transfrontalière et l’échange de connaissances, facilitant ainsi l’optimisation des infrastructures et des ressources existantes. Les partenaires de PROTEOblood possédant des capacités complémentaires illustrées par de précédentes publications, brevets et licences en co-auteurs, ce projet augmentera sans nul doute la compétitivité et l’internationalisation des régions POCTEFA.
Contact : Pierre Lutz, directeur de recherche CNRS au CPTP

Les projets 2018

  • Projet LINGUATEC

Cognition, langues, langage, ergonomie (CLLE)

Le laboratoire CLLE est partenaire du projet européen Interreg POCTEFA LINGUATEC depuis 2018. Ce projet vise le développement de ressources linguistiques pour améliorer le niveau de numérisation des langues des Pyrénées : occitan, basque, aragonais, français, espagnol.  Il est cofinancé par le Fonds européen de développement régional (FEDER, reference EFA 227/16). L'équipe de linguistes de CLLE (Myriam Bras, Jean Sibille, Louise Esher, Aleksandra Miletic) a produit un corpus annoté en catégories morpho-syntaxiques et en dépendances syntaxiques pour l'occitan ainsi que divers outils de traitement automatique de l'occitan.
Site web : https://linguatec-poctefa.eu/fr/accueil/

LOGO LINGATEC

 

Les projets 2017

  • Projet LINGUATEC

Cognition, langues, langage, ergonomie (CLLE) / Sociedad de promoción y gestión del turismo Aragonés / S.L.U / Elhuyar Fundazioa / Lo congrès permanent de la lenga occitana / Centre national de la recherche scientifique - Délégation Occitanie Ouest / Universidad del País Vasco / Euskal Herriko Unibertsitatea / Euskaltzaindia - Real Academia de la lengua Vasca

L’objectif de LINGUATEC est de développer et diffuser de nouvelles ressources et applications linguistiques innovantes pour l’aragonais, le basque et l’occitan : traducteurs automatiques, reconnaissance vocale, synthèse vocale, correcteur orthographique, analyse syntaxique et morphosyntaxique. Ces outils numériques de grande diffusion ont pour objectif de contribuer au développement et à l’intercompréhension numérique entre les différentes langues ainsi qu’à l’amélioration de leur transmission et de leur diffusion.
Contact : Myriam Bras, enseignante-chercheuse au CLLE

 

  • Projet PIRAGUA

Laboratoire Ecologie fonctionnelle et environnement / Fundació Observatori de l’Ebre / Centre National de la Recherche Scientifique / Observatori de la Sostenbilitat d’Andorra / Bureau de Recherches Géologiques et Minières / Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l’Environnement et l’Agriculture / Agencia Estatal Consejo Superior de Investigaciones Científicas / Instituto Geológico y Minero de España / Universitat de Barcelona / Universidad del País Vasco / Euskal Herriko Unibertsitatea

PIRAGUA vise à caractériser le cycle de l’eau dans les Pyrénées pour améliorer la capacité d’adaptation des territoires face aux défis du changement climatique et soutenir les investissements pour l’adaptation au changement climatique de la gestion de la ressource en eau. PIRAGUA s’intègre dans la stratégie de coopération transfrontalière de l’Observatoire pyrénéen sur le changement climatique (OPCC), et développera des actions : i) d’amélioration des connaissances et de développement de bases de données régionales ; ii) d’établissement et suivi d’indicateurs clés ; iii) d’élaboration de scénarios futurs en termes de ressource en eau ; iv) de développement d’expériences pilotes sur les questions de gestion des barrages, des exploitations forestières, etc. ; v) d’estimation des coûts associés au changement climatique ; vi) d’élaboration de recommandations pour des adaptations sectorielles ; et vii) de transfert des résultats aux acteur.ice.s impliqué.e.s dans la gestion des ressources en eau des territoires du programme POCTEFA.
Contact : José-Miguel Sanchez-Perez, chercheur CNRS et Sabine Sauvage, ingénieure de recherche CNRS du laboratoire d’écologie fonctionnelle et environnement de Toulouse
Twitter : https://twitter.com/piragua_poctefa

 

  • Projet TNSI

Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales (CEMES) / BIHURCRYSTAL / Consejo Superior de Investigaciones Científicas / Institut Catalá de Nanociencia i Nanotecnología / Universidad de Zaragoza / Consorcio para la Construcción / Equipamiento y Explotación del Laboratorio de Luz Sincrotrón ALBA / GraPhene NanoTech / ISP-SYSTEM

Le projet TNSI a pour but de créer un nœud technologique axé sur la coopération entre des PME et des centres de recherche focalisés sur les nanotechnologies, les matériaux avancés et la fabrication de pointe, qui font partie des technologies clés génériques (Key Enabling Technologies, KET). Il est centré sur trois activités :
1 - Recherche pré-compétitive : les PME et les centres collaborent à l’étude des technologies clés, en explorant leur potentiel technique et économique.
2 - Recherche fondamentale : les produits développés par les PME sont intégrés dans des projets de recherche afin d’identifier les améliorations qui répondront à de nouveaux marchés.
3 - Formation : un programme d’échanges entre les personnels des PME et les jeunes chercheurs permet d’améliorer la formation et de faciliter la transition académie / entreprise.
Ces actions sont renforcées par un programme soutenu de communication et de sensibilisation, qui comprend plusieurs réunions spécialisées et une école d’été.
Contact : Véronique Langlais, chercheuse CNRS au CEMES
Site web : https://tnsi-poctefa.eu/fr/

Les projets 2016

  • Projet ECTOPYR

Station d’écologie théorique et expérimentale (SETE)/ Nature Midi-Pyrénées / BOMOSSA/ Centre de Recuperacio d’amfibis i reptils de Catalunya

ECTOPYR propose, par une approche originale et ambitieuse, de tirer profit de la répartition transfrontalière de huit ectothermes pyrénéens pour les utiliser comme bio-indicateur des effets du changement climatique, de la rivière de plaine aux pierriers d’altitude. ECTOPYR génèrera des cartes de répartitions, nourries de données climatiques, topographiques et biologiques afin de rapidement (1) évaluer la réponse des bio-indicateurs de milieux vis-à-vis du changement climatique, (2) décrire la variabilité naturelle du climat sur le temps long a l’échelle des territoires pyrénéens et (3) générer des outils prédictifs, à partir de la modélisation, des effets des changements climatiques sur les bio-indicateurs.

En savoir plus sur le projet en vidéo

Contact : Fabien Aubret, chercheur CNRS à SETE
Site web : http://poctefa-ectopyr.com/

  • Projet REPLIM

Laboratoire géographie de l’environnement (GEODE) / Ecologie fonctionnelle et environnement / Agencia Estatal Consejo Superior de Investigaciones Científicas/ Université de Pau et des Pays de l’Adour/ Universidad des Pais Vasco / Universidad de Navarra / Centre ed Recerca Ecologica i aplicacions Forestals

Le projet REPLIM a pour objectif : i) de mettre en œuvre un réseau d’observatoires permettant de caractériser le changement climatique (CC) aux échelles locale et régionale ; ii) d’identifier les évolutions passées, les dynamiques récentes et les possibilités d’évolutions futures ; iii) de normaliser les indicateurs du CC ; iv) de diffuser auprès de la population et des acteurs territoriaux les liens et interactions entre le CC et les écosystèmes sensibles ; v) de sensibiliser le public aux impacts du CC ; vi) d’aider à la définition d’une stratégie de gestion intégrée en accord avec le développement social et économique des régions Pyrénéennes. Enfin, les résultats du projet REPLIM contribueront à développer le plan stratégique et d’action de l’Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique (OPPC) durant les trois prochaines années.
Contacts : Didier Galop, directeur de recherche CNRS au laboratoire GEODE et Gaël Le Roux, chargé de recherche CNRS au laboratoire écologie fonctionnelle et environnement
Pour en savoir plus sur le projet REPLIM
 

  • Projet PIREPRED

Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS)  / Universidad de Zaragoza/ CHU de Toulouse / Insituto de Investigacion Sanitaria de Aragon/ Centro Nacional de Supercomputing / Fundacio Hospital Universitari Vall d’Hebron

Pirepred rassemble des hôpitaux et des centres de recherche situés sur les deux versants des Pyrénées afin d’aider à résoudre les problèmes liés au dépistage néonatal des maladies génétiques et les techniques de diagnostic. Pirepred intégrera les résultats des tests de diagnostic génétiques du dépistage néonatal réalisés par différents hôpitaux, afin de définir leurs besoins communs et établir des recommandations pour améliorer leur gestion. D’autre part, Pirepred mettra à la disposition des hôpitaux un service de soutien sur l’interprétation moléculaire des mutations individuelles des patients et développera de nouveaux outils bioinformatiques pour surmonter les difficultés les plus courantes dans l’interprétation des résultats, afin de faire progresser la compréhension de ces maladies.
Site web : http://pirepred.com/

LOGO POCTEFA

 

Programme Interreg Sudoe

Le Programme Interreg Sudoe soutient le développement régional dans le sud-ouest de l’Europe (France-Espagne-Portugal-Gibraltar) en finançant des projets transnationaux par le biais du Fond Européen de Développement Régional (FEDER). Le Programme promeut la coopération transnationale pour résoudre des problèmes communs aux régions du sud-ouest européen, comme le bas investissement en recherche et développement, la basse compétitivité de l’entreprise petite et moyenne et l’exposition au changement climatique et aux risques environnementaux.

Projet 2020

  • Projet AgroGreen-SUDOE 

Laboratoire d’écologie fonctionnelle et environnement de Toulouse / Universidad politécnica de Madrid / Instituto Superior de Agronomia / Union de pequeños agricultores y ganaderos / Associação de regantes e beneficiários do Vale do Sorraia / Chambre d'agriculture de la Charente-Maritime

Le principal objectif d'AgroGreen-SUDOE est de générer des informations robustes et adaptées aux réalités régionales du territoire SUDOE, afin de co-concevoir, évaluer et proposer des pratiques de gestion agricole, axées sur l'optimisation de la fertilisation et de l'irrigation, minimisant la contamination des eaux et de l'atmosphère, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre, tout en préservant les fonctions naturelles du sol, des zones humides et des eaux de surface et souterraines. Le projet débute en novembre 2020 et pour une durée de 29 mois.

Contacts : José-Miguel Sanchez-Perez, chercheur CNRS et Sabine Sauvage, ingénieure de recherche CNRS du laboratoire d’écologie fonctionnelle et environnement de Toulouse

Projets 2017

  • Projet NanoSen-AQM

Centre interuniversitaire de recherche et d’ingénierie des matériaux (CIRIMAT)/  Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS) / Agencia Estatal Consejo Superior de Investigaciones Cientificas / Universidad de extremadura / Junta de Extremadura Consejería de Medio Ambiente y Rural / Políticas Agrarias y Territorio / Diputación de Ávila / Àrea Metropolitana de Barcelona / Sistemes Avançats d’Energia Solar Tèrmica SCCL / Universidade de Évora / Universidade de Coimbra / Ray Ingeniería Electrónica, S.L.


NanoSen-AQM adresse le défi de la mesure de la qualité de l’air et de l’information au public en temps réel, de manière durable. L’objectif est de développer un système électronique basé sur des capteurs à faible coût et de faible consommation et de le valider dans différentes zones du territoire Sudoe en le confrontant à des analyseurs de pollution de l’air certifiés.
Contact : Lionel Presmanes, chercheur au CIRIMAT et Philippe Menini enseignant-chercheur au LAAS-CNRS

 

  • Projet Open2preserve

Laboratoire géographie de l’environnement (GEODE) / Universidad publica de Navarra / Universidade de Santiago de Compostela / Universidade de Trás-os-montes e Alto Douro / Universitat Autònoma de Barcelona / Instituto Politécnico de Bragança / Fundació d’Ecologia del Foc i Gestió d’Incendis Pau Costa Alcubierre / Agencia Estatal Consejo Superior de Investigaciones Cientificas / Instituto Navarro de Tecnologías e Infraestructuras Agroalimentarias S.A. / Chambre d’agriculture des Pyrénées Atlantiques / Société d’élevage des Pyrénées Orientales / Junta de Andalucía / Fundación Centro Tecnolóxico da Carne ES
Les espaces ouverts de montagne du SUDOE sont impliqués dans des processus de changement global liés aux changements d’usages et de climat qui touchent notre planète. La baisse du pâturage et la perte des usages traditionnels produisent une homogénéisation du paysage, une accumulation de combustible végétal et une réduction de la biodiversité des habitats qui sont à l’origine d’un haut risque d’incendies forestiers, aggravés par les grandes vagues de chaleur, les sécheresses prolongées et les politiques de suppression du feu héritées de ces 50 dernières années, entre autres aspects.
OPEN2PRESERVE souhaite pallier cette problématique avec le développement d’un Modèle de gestion durable qui permettra de réduire le risque d’incendie et d’assurer la préservation des services écosystémiques et la qualité écologique des espaces ouverts de montagne à haute valeur environnementale.
Contact : Jean-Paul Métailié, chercheur CNRS au laboratoire GEODE

Projets 2016

  • Projet AGUAMOD

Ecologie fonctionnelle et environnement/ Universidad del Pais Vasco / Agencia Estatal Consejo Superior de Investigaciones Científicas/ Universidad de Castilla la Mancha /Instituto Superior Tecnico / IRSTEA ETBX / Universidad de Cadiz / Instituto Nacional de Investigação Agrária e Veterinária / Universidad Politecnica de Valencia

Le problème de comment gérer l’eau pendant les époques d’été dans le sud-ouest de l’Europe s’avère chaque fois plus pressant, étant donné les effets du changement climatique. Pour cela, le projet AGUAMOD propose de créer une plateforme de gestion intégrée des ressources hydriques sur tout le territoire. Ceci permettra de profiter d’une vision partagée entre différents pays et régions, prenant en compte les changements climatiques, les usages de l’eau et la gouvernance.
Contacts : José-Miguel Sanchez-Perez, chercheur CNRS et Sabine Sauvage, ingénieure de recherche CNRS du laboratoire d’écologie fonctionnelle et environnement de Toulouse
Site web : http://www.aguamod-sudoe.eu/fr/
Pour suivre les avancées du projet sur leur compte twitter : @Aguamod2016

 

  • Projet SOIL_TAKE_CARE

Geosciences environnement Toulouse (GET) / Université de Limoges / Instituto Supérior Tecnico / Universidad Politecnica de Cartagena / Bordeaux INP / Fundacio Centro Tecnologico/ CIMES environnement / Universidad de Oviedo

Le sol est un élément naturel d’importance primordiale dans la vie des communautés et des écosystèmes. Cependant, il est constamment menacé et souffre parfois des dommages irréversibles, tandis que les administrations publiques font face au haut coût que suppose le traitement de zones contaminées. Dans ce contexte, SOIL_TAKE_CARE propose de créer des dispositifs et des méthodologies innovantes pour le diagnostic rapide et peu couteux de la pollution par des métaux et des hydrocarbures dans les pays du sud-ouest de l’Europe.
Contacts : José Darrozes et Jérôme Viers, enseignants-chercheurs au GET
Site web : http://soiltakecare.eu/noticias/
Pour suivre les avancées du projet sur leur compte twitter : @SoilTakeCare

 

  • Projet NANODESK

Centre d’élaboration de matériaux et d’études structurales (CEMES) / Instituto Technologico del Embalaje, Transports y Logistica / ProtoQSAR 2000 SL / Universitat Rovira i Virgili / International Iberian Nanotechnology Laboratory / Instituto Seguridad y Salud Trabajo / Universidade do Porto

Le projet vise à améliorer la compétitivité des plus de 6500 entreprises qui composent le secteur du plastique dans le sud-ouest de l’Europe, en supprimant les barrières actuelles à l’investissement en nanotechnologie. Pour cela, le projet se concentrera sur la promotion de cette dernière comme technologie essentielle pour le développement de nouvelles matières plastiques de haute valeur ajoutée basées sur l’utilisation de nanomatériaux. L’outil principal que développera le projet sera la plate-forme NanoDesk, qui intègrera des outils web en libre accès destinés à orienter les industries dans la sélection des types spécifiques de nanomatériaux.
Site web : http://sudoenanodesk.europeanprojects.net/fr/

 

  • Projet FIRE-RS

Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS-CNRS) / Universidad de Vigo/ Universidade do Porto

Une des plus grandes menaces et catastrophes environnementales qui se produisent annuellement dans le sud-ouest de l’Europe sont les incendies forestiers. FIRE-RS propose de diminuer leur impact en dotant les agences d’urgence et les centres de coordination d’un outil innovant pour la détection précoce et la gestion efficace de l’incendie. Pendant le projet, un partenariat multidisciplinaire et international créera une plate-forme qui, à travers les nouvelles technologies, fournira une information très précise et en temps presque réel sur le périmètre du feu, sa localisation et le danger existant.
Site web : http://www.fire-rs.com/en/
Pour suivre les avancées du projet sur leur compte twitter : @WildFire_RS

logo sudoe feder